Réalisations

header amenagement jardin

Les différents types d’aménagement de jardin

Utilitaire, artistique ou ludique, l’aménagement de jardin est devenu un art à part entière. En effet, la diversité des styles s’est étoffée au cours des siècles et au gré des évolutions sociales, des progrès techniques et des échanges culturels. EXPRESSION PAYSAGÈRE, votre expert paysagiste au pied du Luberon, entre Apt et Avignon vous accompagne dans ce choix.

L’aménagement de jardin esthétique

Premièrement, le but d’aménagement peut-être de créer un espace beau et harmonieux. On distingue plusieurs tendances principales.

Le jardin français

Ce type d’aménagement a été popularisé par André le Nôtre au XVIIe siècle. Il se reconnaît par ses formes géométriques, ses plantations impeccablement taillées et ses allées droites. On y retrouve des buis, des arbres à agrume (donc de petite taille) et de grands massifs de fleurs. Symétrie et majesté définissent cet espace-vert qui a su ravir les rois français durant la Renaissance.

Le jardin anglais

Dans ce cas, on cherche à imiter le plus fidèlement possible un paysage sauvage, abondant et foisonnant. Grands arbres et arbustes, pelouses et allées sinueuses y occupent une place majeure. En effet, les plantes grimpantes et les massifs de fleurs côtoient des zones gazonnées agrémentées de clôtures et de pergolas. C’est un jardin pittoresque et rempli de charme.

Jardin français

Le jardin japonais

Ici, l’idée est de reproduire tout un écosystème en miniature. Le jardin japonais dispose d’allées de gravier, d’une mare remplie de carpes koï, ses arbres soigneusement taillés et son terrain aux légers reliefs. De ce fait, on y trouve des essences exotiques, typiques du pays nippon : ginkgo, cèdres et cyprès du Japon, bambous, azalées. C’est un jardin poétique où l’aménagement paysager est élevé au rang d’art.

L’aménagement de jardin utilitaire

Deuxièmement, le jardin permet peut permettre de faire des cultures (potager, aromates, verger). Les jardins utilitaires se déclinent en plusieurs styles.

L’aménagement d’un potager

Ces aménagements se décomposent généralement en plusieurs parcelles de culture. Des haies de fruitiers (mûriers, framboisiers…) permettent de structurer l’espace. Dans un autre sens, les massifs fleuris sont mélangés aux cultures afin de repousser les insectes nuisibles, et apportent une touche de couleur. Des murets et des pergolas peuvent être installés afin de servir aux plantes grimpantes (vigne). On peut y trouver un patio pour y installer une table et y déguster les fruits de son labeur.

Le jardin aromatique

Odorants et parfumés, les aromates sont utilisés en cuisine comme dans la confection d’onguents. De ce fait, le jardin aromatique peut être aménagé en bacs de culture, en bordure le long d’une allée en gravier, ou en en pots disposés à hauteur des yeux. Pendant la belle saison, le jardin aromatique devient très parfumé et déploie toute une palette de couleurs pastel.

Le jardin de curé

Comme son nom l’indique, il s’agit des jardins traditionnels cultivés par les religieux au sein des presbytères. On y fait pousser des herbes aromatiques, des plantes médicinales, des légumes et des fleurs. Les cultures sont bien souvent réparties en carrés de végétation, séparés par des allées en terre ou en gravier. Dans ce cas, c’est un jardin sobre, propice au calme et à la contemplation.

L’aménagement de jardin, adapté à son milieu

En dernier lieu, l’aménagement peut avoir pour objectif de s’insérer complètement à son environnement direct.

L’aménagement de jardin en bord de mer

Le climat océanien conditionne le type de végétaux et l’architecture du jardin. Grâce à la faible amplitude thermique, les plantes appréciant la chaleur s’y plaisent particulièrement. C’est pourquoi on retrouve souvent des essences provenant du sud de la France, ou même originaires de pays tropicaux. Dans ce cas, les jardins sont aménagés de sorte à dégager la ligne d’horizon pour admirer la mer et profiter de l’air iodé.

Jardin aquatique

L’aménagement de jardin en milieu aride

Le jardin est adapté aux climats chauds et arides. On compte, parmi ses essences, les cactées et les plantes succulentes. L’élément minéral est omniprésent, que ce soit sous forme de gravier, de sable ou de constructions en pierre. Par ailleurs, peu gourmand en eau, ce type d’aménagement ne demande ni entretien ni arrosage. Il a également l’avantage de rester beau tout au long de l’année.

L’aménagement de jardin en milieu aquatique

Enfin, ce type d’aménagement met à l’honneur la flore aquatique (roseaux, nénuphars…). Le jardin s’articule autour d’une pièce d’eau, que ce soit un étang ou une rivière. Les plantes aquatiques favorisent l’installation de tout un écosystème (insectes, amphibiens, poissons, oiseaux…). On peut l’agrémenter de luminaires et de lames d’eau.

Vous souhaitez conserver le charme d’un style traditionnel ? Vous préférez un aménagement plus moderne, ou alors vous souhaitez cultiver votre potager ? Quelles que soient vos préférences, EXPRESSION PAYSAGÈRE à Maubec, au pied du Mont Ventoux, met à votre service expertise et son savoir-faire pour vous aider à réaliser votre projet.

restauration bassin naturel ponton bois jardin

Chantier de restauration d’un bassin de baignade naturelle

La restauration d’un bassin de baignade naturelle implique des travaux à multiples facettes. Le chantier que nous avons réalisé à Apt (84) l’illustre parfaitement. Outre les réparations des fuites, nous avons procédé aux opérations de rénovations propres aux bassins naturels. De plus, le jardin environnant a été retravaillé.

Restauration du bassin de baignade naturelle existant

Il est possible de donner une nouvelle jeunesse à un bassin de baignade naturelle vieillissant dans votre jardin.

Tout d’abord, notre première opération consiste à repérer et à réparer toutes les éventuelles fissures et fuites. Le tout pour assurer l’étanchéité du bassin. En parallèle, nous étudions la composition du bassin et le milieu dans lequel il se trouve pour dresser un premier bilan du chantier. Cette analyse permet de choisir les matériaux et les plantes qui composeront le futur bassin naturel.
En effet, chaque chantier est unique. Sa mise en œuvre est conditionnée par l’écosystème environnant, la taille et la forme du bassin. Bien sûr, cela dépend grandement de vos souhaits et vos projets.

Conception des différents espaces pour la restauration de votre bassin de baignade naturelle

Pour rester propre, l’eau du bassin doit circuler dans différents espaces chargés de la filtrer et de l’assainir. C’est la seconde phase de notre chantier. Le bassin naturel se divise généralement en trois espaces distincts : l’espace de lagunage, l’espace de régénération et l’espace de baignade.

Dans ce cas de figure, l’espace de baignade existait déjà. Il s’agit du bassin que nous avons repris et rénové. C’est dans cet espace que vous profitez de votre piscine naturelle. Il occupe la plus grande partie du bassin naturel. De plus, nous créons l’espace de lagunage, qui jouxte la zone de baignade. C’est le système de filtration principal de la piscine biologique. On y trouve des plantes aquatiques, des algues, des bactéries et du zooplancton. Cet ensemble forme un écosystème qui assainit l’eau et contribue à entretenir le bassin. L’espace de lagunage ressemble à un étang avec une grande présence de plantes d’épuration.

restauration bassin naturel fontaine

Ensuite, nous procédons à la construction de l’espace de régénération. Dans un bassin naturel, l’eau doit être brassée afin d’éviter un phénomène de stagnation (ce qui favorise la présence d’insectes piqueurs et de bactéries porteuses de maladie). L’espace de régénération comporte une lame d’eau, c’est-à-dire une cascade artificielle. L’eau renouvelle ainsi son oxygénation tout en captant les UV et la lumière naturelle. Ces derniers participent à « désactiver » les micro-organismes pathogènes encore présents dans l’eau. Cet espace peut aussi comporter des plantes d’oxygénation (qui rejettent de l’oxygène).

Afin de renforcer les berges du bassin, nous construisons un muret de pierres naturelles. En plus de sa fonction de maintien, le muret réchauffe l’eau grâce à la chaleur du soleil accumulée par les pierres.

La plantation autour du bassin de baignade

La plantation constitue la troisième phase du chantier. Nous déterminons le type des végétaux à planter en fonction de leur rôle, mais également de la biodiversité du site. Les plantes doivent pouvoir s’épanouir sans pour autant proliférer, ce qui risque de nuire à l’équilibre écologique de votre piscine.
Les plantes d’épuration absorbent la matière et régulent la production d’algues (souvent envahissantes). Le tout sans utiliser de produits chimiques, comme le chlore ! On peut compter parmi elles la jacinthe d’eau, la menthe aquatique ou encore la renoncule flammette.

restauration bassin naturel jardin

Comme leur nom l’indique, les plantes d’oxygénation rejettent de l’oxygène dans l’eau par photosynthèse. Cette végétation est indispensable à la survie des bactéries du bassin. L’hottonie des marais et l’élodée en sont de bons exemples.
Enfin, les plantes décoratives apportent un cachet très recherché à la piscine écologique. Les plantes flottantes de type nénuphar ou encore la laitue d’eau sont très appréciées.

Les circuits d’eau d’un bassin de baignade naturelle

La quatrième phase du chantier est consacrée à la circulation de l’eau. Le bassin naturel ne fonctionne correctement que si l’eau passe dans les différentes zones. L’usage d’une pompe y est donc indispensable. Elle est garante d’un mouvement continu et contrôlé du courant dans les différents espaces. Elle est également munie d’un filtre afin de débarrasser l’eau des principales impuretés.

En parallèle, nous avons construit les trois espaces du bassin en tenant compte de la gravité. En effet, la zone de lagunage et la zone de régénération sont situées en amont de l’espace de baignade. Ainsi, la pompe donne une impulsion de départ pour démarrer le mouvement de l’eau. La gravité fait le reste et l’eau s’écoule naturellement d’un espace à l’autre.

restauration bassin naturel poisson

EXPRESSION PAYSAGÈRE, votre expert paysagiste en Vaucluse, est votre interlocuteur de choix dans la création de jardin du Luberon. Que vous souhaitiez redonner vie à vos espaces avec la création de bassins et piscines naturelles au pied du Ventoux, nos experts sont à votre service pour vous accompagner.

organiser jardin paysagiste

Organiser son jardin : Conseils d’un paysagiste

Organiser son jardin se traduit par une réflexion poussée de l’ergonomie et de l’esthétisme d’un jardin. Chaque type de jardin dispose de son propre biotope et d’aménagements caractéristiques. Ainsi, un jardin campagnard différera d’un jardin de montagne, ou encore d’un jardin de bord de mer.

Expression Paysagère, votre expert paysagiste en Vaucluse, au pied du Luberon, vous accompagne pour organiser votre jardin.

Organiser son jardin avec l’aide d’un professionnel

L’expertise d’un paysagiste est vivement recommandée, voire indispensable, quand il s’agit de de (ré)organiser un jardin de A à Z. Le jardin est un terrain qui est divisé en plusieurs parties distinctes : potager, aire de jeux, terrasse, point d’eau, etc.

Tout d’abord, il faut lier toutes ces parties ensemble via un itinéraire logique et fluide. De plus, il faut également valoriser l’espace afin d’éviter une sensation de « trop-plein » (pour les terrains exigus) ou, au contraire, de grand vide. Le côté ergonomique ne peut pas être négligé. Les allées doivent être praticables et sécurisées. En addition à cela, les arbres et les buissons ne doivent pas représenter de danger (branches cassées, racines, …). Enfin, les accessoires ne doivent pas entraver la circulation des personnes ou le bien-être des végétaux.

Associer le végétal avec des accessoires ludiques ou décoratifs

La végétation constitue, bien évidemment, l’élément central du jardin, mais elle peut être étoffée à l’aide d’accessoires.

Les pergolas et les tonnelles s’insèrent particulièrement bien dans un milieu végétal. Et ce, notamment grâce aux plantes grimpantes qui peuvent s’y épanouir. Les éléments minéraux (murets, terrasses) et décoratifs (jarres, lanternes, fontaines) apportent un équilibre visuel au paysage. Le tout peut lui conférer un aspect esthétique et original.

Un paysagiste saura allier le côté pratique au côté visuel. Pour cela, il peut jouer notamment avec les couleurs et les aspects graphiques des végétaux et des matériaux. Ses conseils avisés permettront de pérenniser les travaux et de garantir le bon développement des plantes, et ce tout au long de l’année.

Organiser un jardin méditerranéen et jardin provençal

Ces deux types de jardin se ressemblent énormément. Ils se caractérisent tous les deux par des plantes très résistantes à la chaleur. En effet, celles-ci apprécient les sols secs et bien drainés.

Les jardins méditerranéens et provençaux s’attachent à reproduire les paysages et l’atmosphère du Sud-Est de la France. Cette région est notamment marquée par des constructions en pierre plus ou moins anciennes, qui font partie intégrante du patrimoine local.
L’exemple le plus commun de ces constructions est représenté par les restanques, des terrasses qui s’échelonnent sur les terrains pentus. On retrouve également des bâtis en pierre sèche, ou encore des pots et des jarres en terre cuite.

La grande différence séparant ces deux types de jardin réside dans leur emplacement géographique. En effet, le jardin méditerranéen se trouve en bord de mer, tandis que le jardin provençal se situe à l’intérieur des terres. Ainsi, les plantes de chaque biotope sont légèrement différentes.

Les plantes du jardin méditerranéen

La Méditerranée évoque bien souvent un paysage oscillant entre verdure et minéraux. La proximité de la mer stimule l’épanouissement des plantes grasses et des arbres fruitiers.

L’olivier est l’arbre phare de la côte méditerranéenne. Aisément reconnaissable, il possède un tronc tortueux et un feuillage caduc aux reflets argentés. L’oranger et le citronnier, reconnaissables à leur feuillage vert profond et à leurs fleurs particulièrement parfumées. Les cactées et les plantes succulentes, telles que l’Aloès, très résistantes à la sècheresse.

organiser jardin paysagiste

Les plantes du jardin provençal

Située à l’intérieur des terres, la Provence arbore des plantes très résistantes à la chaleur et à la sècheresse. Sa végétation se décline en une palette colorée et parfumée. On y retrouve des aromates et des plantes grimpantes qui y occupent une place de choix.

Les herbes aromatiques, telles que le thym, l’origan ou le romarin, qui sont des incontournables du jardin provençal. Les plantes fleuries, à l’instar de la lavande, aux couleurs et aux parfums typiques du sud de la France. Les plantes grimpantes, comme la vigne, qui ornent les murs ou les tonnelles pour former un mur végétal rafraîchissant. Les arbres et les arbustes sempervirents, comme l’arbousier, dont les fleurs odorantes et colorées s’épanouissent pendant la belle saison.

Peu gourmands en eau et très faciles d’entretien, les jardins méditerranéens et provençaux invitent à la relaxation au milieu d’une végétation partagée entre végétal et minéral. Aussi, il est possible d’ajouter des espèces acclimatées, comme le tilleul qui apportera de l’ombre et de la fraîcheur, ou encore une haie de mûriers qui donnera des fruits à la fin de l’été.

Expression Paysagère, votre expert paysagiste à Maubec, entre Apt et Avignon est à votre service pour vous accompagner au mieux dans votre projet de végétalisation.

piscine naturelle arrosage automatique

Gestion de l’eau et arrosage automatique : Un jardin plaisant et respectueux de l’environnement

Vous pensez à améliorer votre gestion de l’eau par le biais d’arrosage automatique pour réduire votre facture tout en respectant l’environnement ?

Aménager un espace vert au sein de son domicile, dans un espace public ou au sein de son entreprise reste une bonne alternative pour valoriser les lieux. Ceci tout en bénéficiant d’un espace de détente verdoyant dans son entourage. Cependant, plantes, gazons, pelouse, fleurs et les différents éléments naturels qui constituent le paysage ont besoin d’eau pour leur développement. Ce qui nous amène à la gestion de l’eau et aux systèmes d’arrosage automatique avec l’intervention d’un paysagiste.

Expression Paysagère, votre expert paysagiste au pied du Luberon, vous accompagne dans ce projet.

Évolution des systèmes de gestion d’irrigation par l’arrosage automatique

À travers le temps, les systèmes d’arrosage des espaces verts, des jardins et du paysage ont connu une évolution importante. Il fut un temps où l’on se contentait de l’eau de pluie pour arroser nos plantes et nos fleurs. L’arrosage des gazons se faisait à l’aide d’arrosoir avec ou sans pomme.
Avec l’invention du tuyau d’arrosage, les systèmes de gestion d’irrigation manuels ont quelque peu évolué. Néanmoins, ils exigeaient toujours une intervention humaine. Muni d’une douchette, d’un pistolet ou d’un embout à jets réglables, il se relie à un robinet d’extérieur qu’il faut faire tourner à la main pour arroser ses plantations.

En développant un système d’irrigation qui réduit l’intervention de l’homme, nous avons abouti à un système d’arrosage semi-automatique. L’exemple type est le système de goutte à goutte. Il permet d’arroser les espaces verts en profondeur tout en évitant l’enracinement superficiel. Phénomène à l’origine de la sensibilité des végétaux face à la sécheresse. On parlera notamment d’arroseur de surface et de tuyau poreux.

Désormais, avec l’avancée des nouvelles technologies, tout le monde peut désormais accéder à un système de gestion de l’eau. Ce système prend en charge la gestion de l’arrosage de vos plantations avec une minuterie intégrée au robinet. Un programmateur d’arrosage digital ou mécanique se rajoute à l’ensemble pour pouvoir régler la durée et la fréquence de l’arrosage.

systeme irrigation goutte a goutte

Les modèles les plus performants se dotent même d’un détecteur de pluie ou encore d’une sonde. Ces systèmes captent l’humidité permettant d’enclencher ou de stopper automatiquement le programme

Optimiser la gestion de l’eau et de l’arrosage automatique

Opter pour un système d’arrosage automatique permet d’optimiser la gestion de l’eau et de l’irrigation de votre jardin. Toutefois, il n’est pas toujours évident de reconnaître le système le mieux adapté à vos besoins. Sans oublier les éléments à tenir en compte dans sa réalisation.

gestion de l'eau arrosage automatique jardin

L’intervention d’un professionnel reste à ce point essentiel dans l’analyse de vos besoins en eau, la définition des plans et des différents critères à tenir compte pour le choix de votre système et la réalisation du projet.

Étudier son système d’irrigation avec un paysagiste

Expert en gestion de l’eau et en arrosage automatique, votre paysagiste étudie dans les moindres détails les différents paramètres à considérer dans la définition de vos besoins. En effet, son étude approfondie permet de mettre en lueur la nature du sol et de vos plantations. Le tout en prenant en compte la superficie du terrain à arroser, les différentes contraintes climatiques, les sources en eau, etc.

L’analyse de ces différents éléments va ensuite l’aider à mieux cerner les réels besoins en eau. Définir les bonnes alternatives, c’est optimiser la gestion de l’eau et l’arrosage.

Réaliser son système d’irrigation avec l’aide d’un paysagiste

Une fois vos besoins en eau déterminés, le paysagiste met à votre disposition son savoir-faire et ses compétences particulières. Son expertise est alors au service de la réalisation d’un système d’irrigation optimisé. Son intervention s’inscrit tout aussi bien dans le cadre d’un projet personnel, professionnel ou à caractère public.

Ainsi, il intervient tout aussi bien pour l’aménagement d’un système d’irrigation de jardin privé, de jardin public ou d’espace vert en entreprise.

Gestion de l’eau : son enjeu écologique

La sensibilité écologique reste un point important à tenir en compte dans la définition de votre système d’irrigation. L’enjeu consiste notamment à trouver les bonnes résolutions pour optimiser la gestion et l’économie de l’eau. Ceci a pour but d’éviter au mieux le gaspillage incontrôlé en eau et réduire ainsi les impacts nocifs sur l’environnement.

L’intervention d’un paysagiste permet notamment de répondre à cette sensibilité écologique dans la mise en place de votre système d’arrosage automatique. Il peut à la fois intervenir pour optimiser votre actuel système d’irrigation ou pour en établir un nouveau.

Expression Paysagère, expert dans l’accompagnement de vos projets en Vaucluse, reste à votre disposition pour vous apporter son savoir-faire.

Adopter la pierre sèche dans son jardin

Authentique et esthétique, la pierre sèche est devenue un élément indissociable du jardinier dans l’aménagement de jardin sec. À son aspect décoratif s’ajoute son rôle écologique au sein de la biodiversité végétale et animale du jardin. Elle porte également une valeur patrimoniale qui correspond à la volonté d’un retour aux sources, plus respectueux de l’humain comme de l’environnement.

Expression Paysagère, votre paysagiste à Maubec, au pied du Luberon vous en dit plus !

Qu’est-ce que la pierre sèche ?

pierre seche muret

La pierre sèche désigne une technique de maçonnerie particulière, car elle ne fait usage d’aucun mortier. Les pierres sont ‘simplement’ emboîtées les unes aux autres. Cette méthode permet de garantir à la fois l’étanchéité et la solidité de la structure. L’absence de matière de fixation requiert un certain savoir-faire, d’autant plus que les pierres sont utilisées à l’état brut.

La population française du XIXe siècle, alors majoritairement rurale, retirait les pierres de leurs parcelles afin de constituer des champs pour l’agriculture. Les pierres récoltées étaient réutilisées pour bâtir toutes sortes de constructions utilitaires. On les retrouvait dans la construction de murs de soutènement, murets de délimitation pour les enclos ou les champs, cabanes à outils, abris pour animaux, canal d’irrigation, etc. Le parc du Luberon regorge de ces anciennes constructions champêtres, notamment de cabanes d’habitation utilisées de façon temporaire par les bergers. De plus en plus, cette technique s’est étendue dans le sud de la France pour s’adapter aux spécificités locales. On la retrouve notamment au pied du Luberon, d’Oppède à Bonnieux.

La pierre sèche connaît un important renouveau de nos jours, notamment dans l’aménagement extérieur proposé par les paysagistes. Elle prône un mode de construction écologique qui favorise la main-d’œuvre humaine par rapport à la mécanisation. Elle est très utilisée dans l’aménagement des jardins secs pour ses qualités éthiques, écologiques et esthétiques.

Intérêts et impacts écologiques de la pierre sèche dans un jardin sec

Par définition, le jardin sec est un jardin qui ne demande que très peu d’arrosage. Il est constitué de plantes adaptées au climat aride. On compte parmi elles les cactées, plantes succulentes ou herbes aromatiques. De plus, il offre une place importante aux éléments minéraux.

Le jardin sec est de plus en plus apprécié des jardiniers pour ses qualités écologiques et sa grande résistance à la sècheresse. Peu gourmand en eau, il ne nécessite pas l’emploi de pesticides ou d’insecticides. L’abondance de pierre et de gravier empêchent naturellement la pousse des mauvaises herbes.

Les constructions en pierre sèche s’insèrent naturellement dans un jardin sec ou pour aménager son environnement, qu’il s’agisse de murets ou terrasses. En plus de leur aspect esthétique, elles participent activement à l’épanouissement des plantes et à la biodiversité du jardin. Les murs protègent les végétaux des vents trop forts et des pluies torrentielles. Ils offrent une ombre pendant l’été et cumulent la chaleur du soleil pendant l’hiver. Leur présence favorise l’établissement de microclimats, indispensable à la survie du végétal sélectionné. Vous l’aurez compris, elles sont un allié de choix lors des aménagements paysagers.

La pierre sèche porte également une dimension éthique conséquente. La matière première est issue du milieu immédiat. Ceci privilégie ainsi un circuit court et une gestion raisonnée des ressources naturelles. Enfin, la technique de la pierre sèche fait appel à un savoir-faire local et ancestral. Il est représenté par le métier de « murailler ».

L’importance de faire appel à un professionnel de l’aménagement paysager

pierre seche jardin muret

La technique de construction de la pierre sèche est très particulière. Le but est de bâtir une structure – qu’il s’agisse d’un mur ou d’un muret, d’une cloison ou même d’un petit abri – qui est solide, complètement étanche et qui résiste aux intempéries.
En parallèle, l’emplacement de la construction revêt une grande importance. Le terrain doit être suffisamment solide pour assurer la stabilité de la structure sur le long terme. Là encore, seul un professionnel sait différencier un terrain éligible à la construction d’une parcelle présentant des risques (affaissement, pente, etc.). La moindre erreur ou maladresse pendant les travaux peut entraîner un effondrement de la construction, partiel ou total.

Un professionnel peut non seulement mener à bien les travaux de construction, mais également établir un projet d’aménagement général de l’espace extérieur. Choix des plantes et arbustes, sélection du terrain, emplacement des éléments décoratifs… Chaque étape de la conception et de la réalisation du jardin est soigneusement étudiée afin que la plantation s’y épanouisse en complète autonomie, et ce, à tout moment de l’année.


L’aménagement paysager ne s’improvise donc pas. L’expertise professionnelle permet de concrétiser un projet de jardin sec dans les meilleures conditions. Expression Paysagère, votre paysagiste proche de Ménerbes et Goult, reste à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet d’aménagement de parcs et jardins.